2 déesses en cavale

Vendredi 28 avril,

Nous sommes parties aux déesses (vers 13h)  après un repas au club.
A peine parties, on s’est dit que le trajet allait être plus long que prévu: un accident nous  a stoppées pendant plus de 45 minutes. Les ralentissements sur la rocade ne sont rien à côté des bouchons parisiens, nous en avons fait la mauvaise expérience.
Après un long trajet, nous sommes enfin arrivées vers 20h à l’hôtel Balladin, the « place to be » in Saint Ouen l’Aumône : chambres glauques au possible avec une magnifique terrasse privative, vue directe sur « Courtepaille ». Le week-end s’annonce fort sympathique.
Première bonne nouvelle de la soirée : Aude n’a pas son premier match à 20h20! Nous allons manger au « Courtepaille » et nous finissons notre soirée devant « Koh lanta » : nous sommes prêtes pour demain. 🙂
Samedi 29 avril,  
Déborah entame les hostilités après une nuit mitigée niveau bruit et odeurs  (merci les voisins). Vu l’écart de niveau, on aurait pu s’attendre à plus de sourires et de relâchement de la part de Cléo (2A). Déborah s’incline donc sans bonne humeur mais reste échauffée pour le match d’après qui s’enchaîne. Après Cléo, Déborah joue contre Cléa (2C) [Note du webmaster : Cléo, Cléa…et après elle jouera, je vous le donne en mille, contre Cléu ?]. Il y a déjà plus de sourires, même si on sent une certaine réserve. Aude ne peut pas faire correctement son travail de coach car elle est appelée au milieu du deuxième jeu. Débo a réussi à faire douter son adversaire dans le deuxième jeu (grâce au super conseil d’Aude). Mais Cléa se reprend très vite et s’impose 3 jeux à 1[Note du webmaster : Aude, à l’avenir, pourrais-tu donner plusieurs conseils, car manifestement un seul, tout super qu’il soit, ne suffit pas !]. Malgré la défaite, Débo est contente de son match.
Gros challenge pour Aude, tête de série numéro 17 (la mauvaise place), son objectif est de gagner son premier match contre Mailys [Note du webmaster : certainement la copine du géant vert] pour rentrer dans les 16. C’est plutôt mal barré : elle perd 11-3 dans le premier jeu. Heureusement elle se reprend et commence à faire ce qu’elle sait faire de mieux: des balles devant. Elle gagne le deuxième jeu difficilement. Dans le troisième, Mailys perd ses moyens et s’énerve et concède beaucoup de points. Tout reste à faire pour Aude qui mène à présent 2 jeux à 1. Dans le quatrième jeu, les points sont accrochés et le jeu est tendu. A l’issue d’un bon quatrième jeu, c’est gagné pour Aude qui remplit son objectif : elle est soulagée car dans les 16 premières.
Après tant d’émotion, la petite pause déjeuner au soleil est bien méritée.
Retour sur les terrains, Débo joue contre Patricia (4A). Débo maîtrise complètement la situation et gagne son premier match du week-end, 3-0.
Aude joue ensuite contre Maelle Fuhrer [Note du webmaster : certainement la copine de…enfin non certainement pas, je m’égare à l’approche des élections présidentielles !], tête de série numéro 1, 17ème joueuse française et visite le terrain. Il faut noter qu’Aude arrive à marquer 7 points dans le deuxième, score non négligeable. Bravo à Aude [Note du webmaster : mon impartialité m’impose également de féliciter Maelle].
Il nous reste un match chacune.
Débo joue son dernier match contre Catherine (3B). L’occasion  pour Débo de faire sa première perf du tournoi. Elle gagne de justesse le premier jeu, perd le second : le jeu n’est pas propre. Dans les troisième et quatrième jeux, quelques points d’arbitrage ont bien fait d’énerver Débo qui met le petit coup de boost qui lui manquait pour terminer les jeux avec autorité. Donc première perf réalisée, Deborah est ravie : elle jouera les places 49-52 alors qu’elle rentre 55.
Dernier match pour Aude contre Dora. Match difficile, Aude a subi le jeu de Dora qui n’a pas trouvé de solutions face à la précision et la niaque de son adversaire qui est quand même classée 62 française. Aude fait un bon troisième jeu mais s’incline quand même 3-0.
La douche est bien méritée et la soirée peut commencer. Comme les années précédentes, un super buffet original et délicieux, une bonne ambiance. Soirée parfaite. Nous profitons cependant d’un coup de barre commun pour rentrer tôt et se reposer pour le lendemain : il y a encore de beaux matchs à faire.
Dimanche 30 avril, [Note du webmaster : ça commence à sentir le muguet],

C’est cool, les matchs commencent plus tard.
Débo entame la journée à 10h40. Premier match contre Emelyne 4A, une petite jeune qui avait une bonne technique mais qui se démobilisait assez facilement. Le premier jeu était sans grande difficultés même si débo sentait qu’Emelyne pouvait se réveiller. Elle a continué à mettre la pression en tapant fort, notamment sur le service. Débo gagne le match 3-0.
Aude joue ensuite contre Carine (d’Antibes). Pas très réveillée au premier jeu, elle reste trop derrière et perd. Il y a du mieux sur le deuxième mais Carine joue juste et fort et gagne également le deuxième. Ça s’annonce compliqué! Aude arrive à trouver son jeu et inverse la tendance dans le troisième. 2-1, le match est relancé. Dans le quatrième, beaucoup de beaux points, Aude sauve une balle de match mais cela ne suffit pas et le perd 12-14. Dommage, le cinquième jeu aurait été sympa pour les fans en folie derrière la vitre (Débo, Christelle et les filles d’Antibes).
Il commence à pleuvoir. Rapide déjeuner car Débo doit jouer son dernier match contre Yamina  (3B), il y a une deuxième perf à faire!
L’ayant observée sur son match précédent, la tactique de départ était de la faire courir et de taper fort. Premier jeu un peu brouillon et décousu mais finalement gagné par Débo. On a gardé la stratégie de la brute qui n’a absolument pas fonctionné et débo se retrouve menée 2 jeux à 1, Yamina servant très bien en cloche et avec des doubles murs imprévisibles. Débo sort du terrain à 2-1, décomposée.
Changement de stratégie immédiat : Aude suggère de se calmer tout de suite, de respirer, de calmer le jeu et de lever la balle. Débo s’exécute avec brio et sans broncher dans le quatrième jeu. Elle le gagne sans grandes difficultés : 2 partout, le match est relancé. Au cinquième jeu, tout reste à faire mais Débo continue sur sa lignée et Yamina a essayé de reprendre le dessus mais sans succès. C’est gagné pour Debo grâce aux conseils avisés d’Aude, sans qui le match était perdu. Elle pense aujourd’hui à une reconversion professionnelle en coach. Objectifs atteints pour Débo qui peut aller se doucher et se pomponner (manucure) tout en étant à l’heure pour le dernier match d’Aude.
Dernier match du week-end pour Grenoble : Aude joue contre Déborah (2A-33) [Note du webmaster : une autre Déborah donc, pas la manucurée suscitée.] qui est bien fatiguée de son précédant match.  Aude peut faire une belle perf. Elle rentre sur le terrain à bloc!
Aude rentre tout de suite dans le match et gagne le premier jeu grâce à ses belles balles devant. Ça se complique dans le deuxième, Déborah réagit tout de suite, retrouve son niveau et gagne facilement le deuxième.
Troisième jeu, les points s’allongent, la tension monte, les deux joueuses donnent tout. Au final, des beaux points et Aude gagne ras des pâquerettes 13-11. Tout reste à faire.
Dans le quatrième jeu, après un point d’anthologie, Déborah tombe en se tordant la cheville. Elle ne peut pas continuer le match. Quel dommage [Note du webmaster : pouf, pouf !!!]! Terminer sur ça… on aurait espéré mieux. Cela fait néanmoins une belle victoire pour Aude et elle ne crache pas dessus, c’est toujours bon à prendre.
Dans le tableau principal, le spectacle est assuré par les filles jouant les demies et finales.
On enchaine avec la remise des prix : première place pour Maëlle FUHRER, deuxième pour Noëllie BODEN, troisième pour Yuna LOAEC (qui gagne sur abandon pour blessure d’Océane MICHELOT lors d’un match disputé). Outre le podium, de nombreuses personnes sont récompensées : les gagnantes des différents plateaux. Débo gagne la toute dernière raquette Oliver (Sandrine sera jalouse : elle est toute rose). Sont récompensées aussi : la joueuse la plus jeune (Ninon), la plus élégante (Dora), celle à la meilleure progression et la plus grosse asso représentée qui gagne un énorme panier gourmand (la Garenne Colombe).
On décide de fêter ça avec Débo : après de nombreux appels pour trouver un endroit sympa (c’est le plus gros challenge du week-end car c’est dimanche soir, veille du 1er mai, il pleut des cordes [Note du webmaster : c’est à se pendre !] et on est à Saint-Ouen l’Aumône). Après un échec cuisant, on se retrouve donc au « Courtepaille » pour la deuxième fois en 3 jours. Ça reste sympa : Débo se trouve un cocktail, Aude un verre de Crément, et le serveur nous fait une belle réduction (40% sur les plats). On ne sait toujours pas pourquoi mais ça fait plaisir ! [Note du webmaster : tu m’étonnes, 2 fois en 3 jours dans son enseigne, cela ne lui était jamais arrivé ; il s’est senti investi d’un karma de guedin, il a direct lâché le rabais comme un remerciement au ciel et à toutes ses entités bienveillantes et bienfaitrices]Un très bon week-end, plus que 600 kms pour rentrer à la maison. Un tournoi toujours aussi bien organisé selon Aude. Débo confirme : un accueil chaleureux et une belle organisation ; aucun match à arbitrer, quelques perfs, un T-shirt souvenir, du muguet [Note du webmaster : je l’avais senti venir, non ?] et des souvenirs plein la tête  (et des courbatures plein les jambes).

Aude et Déborah 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *