Open National Femmes – Que s’est-il passé ?

Ce week-end avait liFinalisteseu un magnifique Open National organisé par le CODIS et B2S.
L’organisation était au top. Le juge arbitre, Nicolas AUFFRET, a mené les matchs d’une main de maître pour que tout se joue à l’heure : le timing était parfait !!!
Entre l’open national féminin et l’open régional homme environ 70 squasheuses et squasheurs avaient répondu présent avec pas moins de 24 associations représentées. Magnifiques tableaux.
Côté filles, le Break Sportif a eu l’honneur d’accueillir Chloé MESIC (4ème joueuse française) et Charlotte DELSINNE (6ème joueuse française), ainsi que – en dignes représentantes de la région Rhône-Alpes – les sœurs ROMBA et SEGERS. Il y avait du niveau moi je vous le dis !!!

Les 30 joueuses ont attaqué vers 10h. Dès le 1er tour notre Chantal (CHESNEAU) fait une perf’ en gagnant contre Nathalie GIRARDEL (2D; Mulhouse) un peu diminuée par un mal de dos.
Mais Chantal ne démérite pas car elle a sacrément bien joué. Cette perf’ lui permet de rester dans le haut de tableau. Elle finit 15ème en étaPetites_finalistesnt entrée 19ème !!! Félicitations !!!
Pour Aude (LATOUR), Claire (GARDEN) et Mélissa (MORCRETTE) le 1er tour n’est qu’un échauffement !!! En revanche dès le 2ème tour cela se corse (Note du webmaster : et la Sardaigne est encore loin) et Aude et Mélissa rencontrent respectivement les TS5 et TS6!!!
Puis ces deux joueuses alterneront les victoires et les défaites et finiront leur tournoi en se rencontrant l’une l’autre et en échangeant leur place d’entrée (11 et 12) !!!
Claire tient bon jusqu’à son 3ème match où elle rencontre Charlotte (TS2 et 6ème joueuse française ; petit rappel pour ceux qui auraient zappé le début). Elle finira épuisée et 8ème de ce tournoi très relevé. Elle a donc eu le droit à son petit chèque de 100 500 125$ (la dotation totale frôlant exceptionnellement les 100 milliards de dollars : le CODIS avait des réserves).
Pour ma part le tournoi se passe plutôt bien. Je rencontre Marion ROMBA au 1er tour qui s’échauffe tranquillement contre moi !!! Puis je gagne mon 2ème match (Note du webmaster : Bravo !) ce qui me maintient dans une bonne position !!! (Note du webmaster : Bravo !). Je finis par un match très disputé contre une fausse NC (Non Classée) de niveau 3ème série et très physique. Je finis en 21ème position en étant entrée 24ème,  donc top !!!

Quant aux joueuses nationales, elles nous ont offert un magnifique spectacle dès les demies finales, notamment entre Élise ROMBA et Chloé MESIC. Une demie en 5 jeux âprement disputés!!!!
Et pour la finale nous avons pu découvrir ce qu’est réellement le squash féminin de haut niveau.

Du côté du régional hommes, 7 joueurs de Center étaient présents. Tous les niveaux sont représentés par l’ACS. Les GNININVI père et fils (Note du webmaster : Bravo, il y avait un piège : le W est GNIVINVItentant et pourtant l’orthographe est bien  GNININVI!) tiennent les TS2 et 3. Le tournoi se passe plutôt tranquillement pour Raphaël jusqu’à sa finale contre Théo FROMENT de Valence. Raphaël ne trouve pas de solutions et s’incline en 3 jeux. Pour Ephrem (Note du webmaster : le père du fils donc), les matchs sont un peu plus dur. Il souffre physiquement et se blesse au mollet. Il s’incline en 1/2 finale face à Raphaël (Note du webmaster : le fils du père donc ; son fils en somme) et déclare forfait pour son dernier match, celui de la petite finale.
Régis THEVENARD et Thomas LANDRAGIN tiennent le milieu de tableau avec (Note du webmaster : des élastiques ?) respectivement les places 8 et 14. Pour Régis ce n’est pas un bon jour. Il perd son premier match (Note du webmaster : ces choses peuvent arriver ; pas trop à moi mais……je suis mythomane) contre Guillaume TALLONNEAU d’Annemasse, un grand jeune homme très physique !!! Il perd donc d’entrée son joli rang d’entrée. Il finira 19ème. Quant à Thomas, il se fait mal au dos (Note du webmaster : ces choses peuvent arriver ; pas trop à moi mais……je suis mythomane) contre Ephrem dès les huitièmes. Il déclare alors forfait pour le reste du tournoi. Un peu plus bas dans le tableau nous trouvons Lionel GUEGAN qui ne se trouve pas à son aise sur le terrain. Il perd la plupart de ces matchs (Note du webmaster : ces choses peuvent arriver ; pas trop à moi mais……je suis mythomane…non pas là quand même ?  Si ?) et finit 28 en étant entré 23. Ce n’est pas si mal.
Eric TRIOUX donne tout. Il laisse même quelques traces de sang (Note du webmaster : il faudra penser, pour un prochain Open, à faire venir les infirmières de l’EFS) sur les terrains tellement il va chercher bas ses balles. Grâce à son 1er match gagné il grappille quelques places dans le classement. Enfin, à l’avant dernière place nous retrouvons Quentin FICHET. Il perd son 1er match en toute logique. Il va ensuite se retrouver dans une poule dans laquelle il arrivera à sortir son épingle du jeu. Il sautille tel un cabri dans tout les coins du terrain. Un seul match gagné – contre Gaétan PLUTON –  (Note du webmaster : il faut savoir que depuis 2006 Pluton n’est plus qu’une planète naine ) lui permet de grimper de 2 places dans le classement final. Pas si mal!!!

Sandrine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.