Equipes

CR Soirée équipe : Center 3 / Valence / Center 7 de l’autre côté…

UNE SEMAINE CRUCIALE: 
2 matchs, 2 objectifs et surtout 6 POINTS à prendre.

En cette fin d’hiver Center 3 tire un peu la langue, les mauvaises performances s’enchaînent depuis les matchs retour et nous dégringolons au classement. 
Trop de neige, trop froid, notre numéro 1 parti au chaud en Afrique.
A tel point que nous avons même du reporter le match contre center 7 faute de joueurs aptes.
Avant dernier et donc relégable avant nos deux dernières rencontres nous nous devions de réagir. 

Et pourtant deux grosses écuries se présentent: Valence le leader nous attend chez eux avant le derby contre Center 7.

Mais ça y est l’hiver est fini, la balle va chauffer plus vite, va rebondir bien plus et ce n’est pas pour déplaire à nos athlètes.

C’est donc les pectoraux contractés, gonflés à bloc que Loïc, Etienne et moi retrouvons la spacieuse voiture d’Hervé pour un périple dans la Drôme dans l’antre du président de la ligue.

Nous sommes prêts à en découdre et à tout donner pour ne pas repartir brecouille.

Etienne ouvre le bal et l’emporte en 5 jeux face à Grognon.
Loïc est de retour du Cameroun et ça fait du bien de retrouver notre numéro 1.
Après une entame ratée (mené 2 jeux a 0) il emmène Serge Parbaud au bout du bout de ses forces et il va même le faire craquer!
Une deuxième victoire en 5 jeux: Valence:0 / Center3: 2
ON LE SENT IL Y A DE L’ENVIE!!!
J’entre sur le court face à Kevin avec l’objectif de terminer le boulot. Encore un match à rallonge et finalement une défaite en ...5 jeux.
Mais Hervé est chaud, brûlant comme la balle 2 pts jaunes.
Il terrasse Eddy en 3 petits jeux.

OBJECTIF NUMERO 1 REMPLI : Center 3 est maintenu en R2.

Nous pouvons donc recevoir Center 7 détendus du string mais pleins d’ambitions : ils ont 3 points d’avance avant ce dernier match, tout est possible.
Une place sur le podium est en jeu mais aussi un esprit de revanche nous anime suite à la défaite amer 4/0 du match aller.
Il n’avait pas manqué grand chose peut être un brin d’ENVIE et de réussite dans les 5èmes jeux.

Martin le sait, il doit montrer l’exemple face a Jeff. 
Sous les yeux de mes deux garçons, de Jessica et de la famille Mitjans pour le supporter il applique à la lettre la stratégie : il fait jouer Jeff, le fatigue sur son revers et il le fait même craquer dans le 5ème.
La malédiction des 5èmes jeux face à Center 7 est rompue. On voit même nos adversaires et néanmoins amis TREMBLER!!
Et la soirée ne fait que commencer.

Loïc entre sur le court plein de confiance depuis sa victoire face à Serge Parbaud. Mais aujourd’hui c’est coach Florent (comme l’appel Antoine mon fils) qui se profile.
Ils se connaissent par cœur, les soirées du mercredi en sont la preuve et ils veulent tous les deux assumer leur statut lors de ce dernier match officiel.
De l’envie Florent en montre plus que Loïc sur ce début de match. Premier jeu et demi expédié avec autorité jusqu’à cette trajectoire mal négociée...
La suite vous la connaissez peut être : un bruit énorme retentit, Florent s’encastre littéralement dans la vitre qui résiste : il s’affale, Loïc fait la grimace et lâche sa raquette horrifié : SON EPAULE, SON EPAULE!!!
Ni Boulie ni moi n’y pouvons rien mais nous le savons que trop bien : l’acromio claviculaire a lâché !!!
Ce match des numéros 1 s’arrête donc prématurément, Loïc s’en voudra et pourtant il n’y est pour rien...
Florent est emmené aux urgence par lionel et Boulie.

Tout le monde est sous le choc mais la soirée doit continuer, The Show Must Go On, Florent n’aurait pas compris que les gladiateurs en short ne continuent pas ne serait-ce que pour lui rendre hommage.
Mais Center 7 vacille, orpheline de son leader et de ses pompom girls... même la bière de Jeff change de gout, trop amère.

Serge le sait, Center 3 mène 2/0 et doit conclure. Mais son meilleur ennemi Yoda ne l’entend pas de cette oreille.
Phil mène 2/0. Mais On le sait derrière la vitre, ça ira au 5ème jeu cette histoire.
Et cette fois ci Center 3 n’a plus peur, n’a plus de complexes et ça a surement fait la différence ce soir.
Serge sauve une balle de match avant d’apporter le 3ème point à notre team.

Pour l’anecdote, Phil B. gagnera 3/1 le match des numéros 3 contre notre albatros trop limité techniquement ce soir face a M. Propre.

Mais L’important est ailleurs, l’incroyable s’est produit, c’est Center 3 qui remporte cette rencontre 3/1, prend les 3 points et coiffe Center 7 au classement.


C’est donc l’heure du bilan
Encore une belle saison pour Center 3 avec cette très belle 3ème place au classement.
POPOPO...PODIUM Messieurs Dames!!!
Qui l’aurait dit il y a encore 8 jours?
Bravo à tous mes compères Hervé, Etienne, Martin, Damien, Manu, Serge, Stéphane et Loïc.
Vous n’avez rien lâché, vous avez transpiré mais ça valait le coup non ? 
Je suis fier d’avoir conduit cette belle team une saison de plus...
Nous allons perdre une nouvelle fois notre Number One : Loïc, bonne route à toi en Suède avec Jessica.
Mais l’histoire de Center 3 va continuer et je serai plein d’ambition pour l’écrire et amener Center au moins aussi haut.

Je tiens à rendre hommage à mon homologue de Center 7 Philou qui rend son brassard : rien n’est plus gratifiant pour des compétiteurs comme nous que de batailler avec respect et pugnacité face à des adversaires accrocheurs, chambreurs aussi parfois mais toujours dans l’esprit du jeu. 
La barre est haute pour son successeur. Et bien sûr merci à JP et Eric qui rendent nos soirées possibles : toujours prêts à servir des bières et des repas travaillés quelle que soit l’heure de fin de nos rencontres.

A l’année prochaine
Matthias

CR Soirée équipe : Center 3 / Center 7 du 27/04/2018

Vitre 1, Flo 0

On souhaitait une fin en apothéose pour cette dernière de la saison.

Une saison qui fût difficile et compliquée avec toutes ces blessures : Eric et son épaule, Nico et son dos, Titi et son ménisque, Yo et son mollet, Jeff et sa cuisse, moi et mon coude, Loïc et son épaule, son dos, ses tendons d’Achille, son mollet, son tibia, sa quéquette…bref, il se dégage comme une odeur de sapin vermoulu dans tout ça…seuls Phil et Flo s’en sortent a peu près…enfin, jusqu’à hier soir…

Hier soir, c’était le derby, version 2, saison 2017/2018. On restait sur notre belle prestation du match aller, remporté dans le dur mais brillamment 4/0. On avait la ferme intention de réitérer la performance.

Boulie, Yo et Nico étaient venus faire les pom-pom girl, la pompe à bière était tendue comme un string, toutes les conditions étaient réunies pour une belle victoire.

 

On démarre par les 4, notre Jefouille contre le vaillant Martin.

Des styles de jeu opposés. Le début de match est un peu brouillon, avec beaucoup de déchets de part et d’autre. Les échanges ne durent pas tant les fautes sont nombreuses. Jeff tire son épingle du jeu en remportant le 1er. Puis Martin règle la mire et allonge ses coups sur le revers du gaucher. Il prend les 2 jeux suivant. Jeff, au prix d’un gros effort sur les derniers points, revient à 2 partout, mais il grille une bonne partie du gasoil et reprend le 5 sur la réserve. Martin est super propre et il prend le match 3/2. Ça promet encore une rencontre serrée.

 

On enchaîne sur les 1, Flo contre Loïc.

Flo est bien en ce moment, le haut rebond lui convient. Il démarre comme une balle, claque à droite, à gauche, sort quelques murs inversés au bon moment. Ça va trop vite pour le suisse. Le verdict est sans appel 11/4.

Le second jeu reprend sur le même rythme. Flo s’envole, il vole même, jusqu’à se fracasser le nez sur la vitre en voulant aller cherche une balle derrière.

C’est quand j’ai vu le visage horrifié de Loïc que j’ai compris que c’était sérieux. Flo était assis contre la vitre, blanc comme un cul, une excroissance avait poussé sur le haut de son épaule droite et la douleur lui cinglait le visage. Direction les urgences. On apprendra un peu plus tard qu’il s’agit d’une DAC (disjonction acromio-claviculaire) de stade 3-4, une broutille quoi…broutille qui pourrait nécessiter un coup de bistouri.

On t’embrasse mon lapin, on espère que ça va aller vite et que tu reviendras encore plus fort.

 

Je fais le 3 contre Sergio.

Un peu dans la brume, avec des frissons qui parcourent encore ma colonne dans la vue de cette touche de piano sur l’épaule de Flo m’a fait effet.
Contre mon Serge, c’est toujours une bataille acharnée. A 2 jeux 0 pour moi, je me dis que ça pourrait se terminer plus vite qu’à l’habitude. Je ne suis pas cramé, je sens bien mes coups, je suis lucide.
Et tout s’inverse, je puise, fais des mauvais choix à des moments importants et je m’embarque sur quelques longs rallies que finissent par me griller.
J’ai une balle de match à 10/9 dans le 5ième mais papa Serge a fait son méchant et n’a pas voulu me la donner, il gagne le jeu 12/10 et le match. Je sors rincé.

 

Phil en 4 contre Mathias.

La rencontre est pliée mais on se doit de terminer proprement, pour l’honneur.
C’est à Phil que revient la charge d’endosser cette lourde responsabilité.
Il essaie de finir les points vite car il sait que moins ça dure, mieux c’est. Mais cela nécessite d’être très propre.
Ça ne fonctionne pas. Mathias prend le 1er. Et puis Phil se met à jouer son jeu qu’il aime tant, variant coups longs et courts, jouant dans le contre-pied, et la balle se met à aller là où il veut.
Il écrase la partie et son adversaire en s’adjugeant tranquillement les 3 jeux suivant.

 

Défaite 3/1, on termine dans le ventre mou de la poule, à la 4ième place. C’est nippon ni mauvais. On est à notre place.
On finit autour d’un gros steak et d’une bonne rasade de frites, en débitant nos conneries habituelles, dans la bonne humeur avec une forte pensée pour Flo.
Il est temps de panser nos blessures, et de partir en vacances. Espérons que la saison prochaine sera de meilleure augure.

 

Philou

 

Le mot du capitaine :

Cela fait quelques mois déjà que ça me trotte dans la tête. Je souhaitais en parler hier soir mais les circonstances ne m’ont pas permis de le faire. Donc je préfère vous l’écrire.
J’ai pris un plaisir immense à être le capitaine de cette équipe de Center 7, depuis 2012 si je me souviens bien (on jouait même pour Time à Center à cette époque). On a subi quelques grosses défaites, mais on a eu tellement de belles victoires et d’émotions.
Center 7, c’est un esprit de corps et d’équipe, pas de prise de tête, le sens du devoir et du sacrifice, un cœur énorme et une bonne tenue au houblon.
Je souhaite prendre un peu de recul par rapport à tout ça, moins m’investir et prendre du temps pour moi. Vous l’avez compris mes amis, je cesse mon capitanat et laisse la place à celui qui voudra bien la prendre, en priant pour qu’il y en ait un.
Je redeviens un simple joueur, qui continuera bien sûr à jouer tant le squash est une passion pour moi. Je mets ma raquette et mon cœur au service de Center 7, et je serais son premier soldat.
Voilà les potos, ne m’en voulez pas, je sais que c’est un peu brutal mais c’est ma décision, c’est la vie, et la vie continue c’est bien connu.

Bien à vous.

CR Soirée équipe : Center 7 / Ikebana du 20/04/2018

AGCFC

A

Albator, Albator, le corsaire de l’espace
Albator, Albator, même si tu parais de glace
Ton cœur est bon, ton cœur est grand comme le cœur d’un géant
Flo démarre propre, un peu tendu, quelques choix non judicieux, mais il tient la baraque jusqu’à 2/0. Puis il rentre un peu dans le dur dans le 3ième, le jeune se met à plus réfléchir.
Quelques échanges avec l’arbitre, Loïc pour le coup, qui donnent lieu à des interprétations différentes des règles. On craint un moment donné que Flo lâche le 3ème mais le jeune se met à commettre des fautes sur les points importants.
3/0, 11/8 11/9 11/9, bien maîtrisé dans l’ensemble.

G

Il jaillit du fond de la mer
Il bondit jusqu’à Jupiter
Qui est-il ? D’où vient-il ?
Ce terrible géant des nouveaux temps
C’est Goldorak le grand
Le grand Goldorak
Ah c’est Goldorak le grand
Le grand Goldorak

Phil souffre d’un manque de confiance en soi en ce moment. Ses derniers résultats l’ont laissé perplexe. Il sait que contre Oussama, ça va courir, ça va aller chercher toutes les balles, ça va durer.
Grosse température, presque aussi chaud qu’à Ikebana, le rebond est haut. La tactique, c’est un 2ème rebond qui tombe vers le nick de la vitre. Le Phil s’applique, mène les échanges, prend le temps de jouer. Les contre-pieds fonctionnent, les balles rasent le tin, précis, efficace, Mister propre quoi.

3/0 11/5 11/9 11/7

 

CF

Capitaine Flam tu n’es pas
De notre galaxie
Mais du fond de la nuit
(Capitaine Flam)
D’aussi loin que l’infini
Tu descends jusqu’ici
Pour sauver tous les hommes
Je retrouve Bilel et sa raquette Decathlon. Bonne entame, sans trop griller de pétrole. Une petite inquiétude à 6/7 dans le 3, je remets un peu de gaz sur la fin.

3/0 11/2 11/4 11/7

La partie est pliée.

C

Au pays de Candy
Comme dans tous les pays
On s’amuse on pleure on rit
Il y a des méchants et des gentils
Et pour sortir des moments difficiles
Avoir des amis c’est très utile
Un peu d’astuce, d’espièglerie
C’est la vie de Candy

On se dit tous à ce moment-là que ça sent le pâté. Contre Sylvain, si t’es pas propre, t’es mal. Même l’intéressé n’y croit pas. Objectif, one game at least.
Mais les fées se sont penchées sur le berceau de Candy, c’est sûr. On a pas reconnu Loïc. Peu de fautes, pas de service décollé, pas de retour plein centre, du jeu au fond et des amorties bien placées pour finir les points en limitant la prise de risque.
C’est simple, je ne l’ai jamais vu jouer ce niveau. Et ça dure du premier point du premier jeu, jusqu’au dernier point du 3ème jeu. Bravo.

3/0 11/9 11/8 11/7

Le maintien en R2 est assuré. Il ne reste plus qu’un match, pour le fun.

Biz

Caitaine Flam

CR journée équipe R1H : Center 2 / Bron / Echirolles / Roanne

Quatrième et dernière journée de championnat de ligue Auvergne-Rhône-Alpes Régionale 1 homme à Center Samedi 7 Avril.

Cette année, après avoir fini à la deuxième place de notre poule, nous voici en route pour les playoffs. La tâche s’annonce ardue tant l’autre poule de R1 semble mieux armée, au moins du point de vue des classements individuels! La formule: 8 équipes rangées en fonction de leurs résultats et de leur « poids » qui s’affrontent sur 1 tableau (1/4, 1/2 puis finale)

Le capitaine Quentin n’a pas à se faire des nœuds au cerveau pour notre composition d’équipe: les 4 qui tiennent toujours debout et sont capables de tenir une raquette sont sélectionnés, a savoir Nico en numéro 1, votre serviteur en 2, Jonathan en 3 et Sebastien en 4.

Première rencontre contre Bron. Seb nous lance parfaitement en dominant son adversaire en 4 jeux. Nico enchaîne avec une victoire 3-0 (la première d’une série). Malheureusement, Jonathan et moi ne parvenons pas à arracher un jeu et nous inclinons 3-0. Bilan, match nul perdant, Bron gagne ras du slip (ça aussi c’est la première d’une série pour eux).

Deuxième rencontre contre nos voisins d’Echirolles. Cette fois, nous nous imposons tous.

Place à notre finale (pour la 5e place donc), contre Roanne. Séb et Nico s’imposent avec autorité; je perds 3-0 (parfait reflet de ma saison en équipe cette année), et Jonathan finit le travail avec une dernière victoire.

Bilan final: Bron est champion de ligue. nous sommes 5e. Un peu décevant après être passés si prêts de la victoire lors de la première rencontre, mais somme toute nous voila à notre place. A nous de faire mieux l’année prochaine!

Franck.

CR journée équipe N3 : Center 1 / Antibes 2 / Istres

En déplacement à Istres pour cette dernière journée de National 3, notre objectif était simple: 2 victoires pour conserver notre 2ème place et nous qualifier pour les play-offs. Chose inimaginable en début de saison. LET’S DO IT !!
 
Perso je suis off en ce moment. Avec quelques problèmes de santé depuis quelques mois. Rien de grave mais cela m’empêche de jouer au squash et au dernier moment je n’ai même pas pu accompagner l’équipe pour ce déplacement. Un crève coeur et une première depuis maintenant 7ans que je suis capitaine de cette équipe !! 
 
Mais pas de problème coté effectif. Avec Victor, Raph, Nacho, Roman et Guillaume tous en pleine forme et motivés, nous étions solides comme jamais pour ramener ces 2 précieuses victoires.
 
La première rencontre contre Antibes initialement prévue à 14h et a été rapidement expédiée (terminée à 14h15…) par une Victoire 4-0 de CENTER sans perdre le moindre jeu. (Les joueurs d’Antibes n’étaient pas au complet…).

Tout se jouait dans la deuxième rencontre contre une équipe d’Istres plus solide (qui avait également battu Antibes 4-0) mais sans vraiment trembler Victoire 3-1 de CENTER.

Résultats nous y sommes !!!  EN ROUTE POUR LES PLAY-OFFS à Antibes le weekend des 8-10 juin.
 
 
Il faut être réaliste, nous n’avons aucune prétention de monter en N2 la saison prochaine. C’est déjà beau d’être qualifié, notre objectif sera de faire briller les couleurs de CENTER sans pression, sans prise de tête, juste de se faire plaisir et de fêter tous ensemble cette belle saison et surement le fin d’un cycle pour cette équipe… Et qui sait.. LET’S MAKE IT HAPPEN. 
 
Cap’tain Manu !!

CR Center 7H (R2) : 9 mars 2018

CHASSE PATATE ?

C’est devant une mousse après l’entraînement que notre capitaine déclara de manière impétueuse : il faut gagner !!

Ok boss, no problemo, c’est comme si s’était fait !!

Car l’occase se présentait vraiment bien (bordel !) L’occasion de recoller enfin au peloton de tête et de ne pas finir comme au vélo en chasse patate…

Notre Florent national déclara que le plus mauvais d’entre nous se taperait le compte-rendu et une tournée…la proposition ne fut votée par personne à la majorité, puis validée !! Aucune méfiance ne vint titiller mon esprit

C’est contre Échirolles que la lutte devait avoir lieu…nouveau derby s’il en est avec comme presse locale pour couvrir l’événement en direct sur Whatsapp, la famille Balbo !!

C’est donc du boulot que je pu suivre la rencontre entre Florent et Martin…le premier jeu fut remporté par Florent, c’était de bonne augure, mais hélas se tenant de très près, le score vira en sa défaveur : défaite 3/1, dommage, dommage donc..

Monsieur Propre qui est un peu moins propre cette année rencontra Laurent et voulais avant toute chose retrouver son éclat d’antan…mission accomplie, c’est dans le cinquième jeu qu’il nettoya son adversaire sans faire trop de tâches !

A un partout nous étions toujours dans la course pour la victoire…hélas, trois fois hélas…notre Titi contre Fabrice ne fut que l’ombre de lui-même…il était encore dans ses bouchons à Genève, il ne se réveilla que trop tard dans le troisième. 3/0 donc.

Enfin mon adversaire Baptiste ( ex international de hockey ) me joua en mode express !! A part avoir larguer une bonne caisse sur le terrain, histoire de l’importuner, ma résistance s’arrêta là . Ça allait vite, trop vite. En regardant les balles fusées à droite, à gauche, j’eu le souvenir d’un match à Corbas , entre yo et un ex international de bad…c’était du même acabit…

Défaite donc 3/1 contre Échirolles, on reste dans le ventre mou du classement. Les bières feront le reste…

Ah oui au fait, j’oubliais !! Merci à la presse locale pour avoir couvert l’événement et merci à Florent pour sa tournée (même si je l’ai un peu poussé bien sûr) avec le compte-rendu à faire, il me devait bien ça le bougre .

Jeffouille

CR Center 1H (N3) : 3ème jounée / 10 mars 2018

Bilan de cette 3ème journée à domicile: un match nul gagnant contre Montpellier et une victoire contre Toulouse.
 
Nous ne pouvions pas espérer mieux!! C’est déjà même un miracle vue l’équipe de Montpellier qui a débarqué avec l’artillerie lourde. A croire qu’ils avaient peur d’une vraie équipe de club !!
 
  • Première Rencontre: Match nul gagnant contre Montpellier (avec le N°7, le N°10 et le N°45 français…). Rien à dire de plus… mais bel exploit 😉
 
  • Deuxième rencontre contre Toulouse bien plus abordable: Victoire 3-1 avec une vraie ambiance de N3.
Bon ok le looser c’est encore moi (je suis à 0% cette année mais j’ai ouïe dire que je n’étais pas le seul donc pour l’instant tout va bien 😉 )
 
 

Félicitations à toute l’équipe pour ces 5 points pris. L’Ambiance a été top toute la journée jusqu’au resto le soir.

Au classement on reste 2ème:

Nous avons donc toutes les cartes en main pour nous qualifier pour les play-off (seuls les 2 premiers passent).
il « suffira » de gagner nos 2 dernières rencontres à Istres le 7 avril contre sur le papier des équipes plus faibles (les 2 dernières du classement) mais qui joueront leur survie donc rien n’est fait et tout peut encore arriver. Mais faire les play-offs serait une belle « fin d’histoire » après toutes ces années en tant que capitaine de cette équipe et pour peut être (avec regrets) les derniers matchs du Kid de San-Savaldor pour Center !!

Rendez vous le 7 avril,

Captain’ Manu

CR Soirée équipe : Center 7 / Crolles 1 du 23/02/2018

Alors que le championnat de R2 s’étire, nos forces vives lâchent les unes après les autres. Pour la réception de Crolles1,  Captain Yoda a  dû faire les fonds de tiroir pour récupérer un 4ème joueur disponible et valide… et bon pour rester quand même fidèle au niveau général des membres de Center7. Et comme un enfant retrouvant sa fameuse crotte de nez collée depuis 3 semaines sur le côté du meuble et oubliée depuis, il était fier d’aligner à nouveau sur la feuille de match sa pépite fringante: lui, l’Auvergnat. En effet, c’est l’ Grand Seb qui est venu dépanner et retrouver finalement SON équipe comme il le porte fièrement sur notre maillot. Conséquence directe: la moyenne d’âge des 8 joueurs de la rencontre a chuté de 10 ans! Mais heureusement il n’y a eu aucune incidence sur le niveau intellectuel de la soirée preuve que Seb est tout à fait à sa place en R2!

Dans le premier match du soir, Titi Bouyoud retrouvait Yves Lapray, ou plutôt Verve Daprès, son sosie malade et à bout de souffle, plus motivé par le papotage devant la pompe que par la petite balle noire. En jambes, notre canari volant enchaîna les 3 jeux: 11/5, 11/4, 11/7 sans véritable doute. 

Du coup, Grand Seb se retrouva rapidement sur le parquet face à Seb Lasserre. Son poignet magique claqua les 2 premiers 11/1, 11/4 et on pensa à 10/7 pour lui dans le troisième que la soirée était déjà pliée. Mais le Crollois serra la vis pour retrouver de la précision et renverser le 3ème, 10/12. Il fallut donc une nouvelle accélération du Grand pour l’emporter 11/6, et 3/1.

Les 2 entrèrent sur le cours: Nico/vs/ »Yoss » Ben Fadhel. Plus dynamique et plus puissant, le visiteur était au-dessus ce soir-là et c’est seulement au prix d’un bon tour de rein que le local gagna un jeu salvateur pour jouer au pire le match nul gagnant … et profiter de réveils douloureux les matins suivants.  

C’est donc un Yoyo sans pression sportive (car la binouze du comptoir avait déjà coulé, elle!) qui devait conclure la rencontre contre Stéph Platel. Et c’est à peine entré qu’il ressortit TRES frustré de sa qualité de jeu avec un sévère 5/11, 5/11, 4/11 dans la musette. On dira pour positiver qu’il « a pris les points nécessaires pour sceller la victoire au match nul », 7 jeux partout, mais 123 à 116. 

 

Nico

10 mars : Journée équipe R1F/N3H à Squash Center

Événement

Samedi 10 mars, le club Squash Center, accueille :

  • pour le compte du championnat par équipes de Régionale 1, les équipes féminines ANNECY 1, ANNEMASSE 1, IKEBANA 2
    et l’équipe maison ACS SQUASH CENTER 1 emmenée par Audrey LE-CLERCQ.
  • pour le compte du championnat par équipes de Nationale 3, les équipes masculines MONTPELLIER 5R, TOULOUSE GHOSTER et
    l’équipe maison ACS SQUASH CENTER 1 emmenée par Manu CAMUS.

Début des matchs à 10h. Çà va transpirer sec !!!

Venez nombreux pour les encourager, les réconforter, les acclamer ou…les houspiller !!!

 

CR Soirée équipe : Valence 3 / Center 7 du 09/02/2018

Le 19h30 pour Valence

Ce n’est pas à bord du Thalys mais de la 5008 de M. Propre que 4 potes devaient se rendre à Valence avec comme objectif de ne pas perdre…drôle d’objectif que celui de ne pas perdre. Drôle d’horaire également pour débuter un match à 20h00 quand il y a une heure de route…d’autant qu’on doit ramasser un adversaire à la sortie des toilettes de l’autoroute à 19h45. Un adversaire dont on sait qu’il va éliminer Flo aussi rapidement qu’un tir d’AK47. D’autant que le type à une correspondance Blablacar à 21h40 pour Avignon… Il n’a pas le temps de traîner, il veut déjà décaler l’ordre des matchs.

Mais ça c’était sans compter sur la ponctualité de EQ-917-…, dit Yoyo.
19h23. Flo, surnommé Flo par manque d’imagination, arrive au club et on rejoint M. Propre sur le parking pour attendre le Yo qui, comme le Thalys ou la SNCF ne sait pas ce qu’est la ponctualité.
19h33. Coincé à Sassenage dans des pseudos bouchons, on intime l’ordre à Yo de rejoindre Tom dans les toilettes de Total pour le désarmer et on décolle pour récupérer les 2 piétons.

Une tactique se met en place. Flo, sûr et confiant de son jeu, connait l’issue de son match : 0-3 !
Se dessine alors plusieurs plans :
– On ne récupère pas le Tom, prétextant l’avoir oublié.
– On l’installe entre 2 gros à l’arrière pour l’empêcher de respirer. Pas possible, pas de gros dans la voiture.
– On l’attache à une corde derrière la voiture. 100 km ça lui fera un bon échauffement et comme la limitation est passée à 80km/h, ça ne sera pas trop dur.
– On le dépose à 10 km du club.
Devant notre indécision, on s’est à peine rendu compte qu’on l’avait déjà récupéré et qu’on parle de nos plans devant lui. Il n’est pas trop d’accord et fini même par nous convaincre de jouer le 1er match en chamboulant l’ordre institué « 4.1.2.3 », en « 1 et après j’m’en fous », pour nous quitter dès 20h52 après son match victorieux débuté à 20h47. Son Blablacar n’attendra pas… lui !!!

20h40. Arrivée à Valence. Serge nous attend, une bière à la main… A moins que ce ne soit la bière qui nous attende, Serge à la main… Le temps de dire bonjour, de constater que l’âge moyen de leur équipe a la moitié de la nôtre, Tom est sur le court. Flo est froid, pas encore changé. Il a le temps de glisser un mot sur la tactique :
« Je vais faire ce que je peux, Loïc, prend le plus de point que tu peux, c’est un 3D tu vas te faire éclater, Phil et Yo vous devez gagner 3-0 coûte que coûte ». Lavigne n’aurait pas dit mieux à l’équipe de France.
20h52. Ils sont prêts, avec un peu en retard sur le planning du Tom. Flo ne le sait pas encore mais le match a débuté sans lui, il est toujours froid… 2-11. Un excellent coaching, la copine du Keke qui lui caresse les litchis et il prend le 2ème 11-7. Le froid reprend le dessus, le Flo n’arrive pas à faire face, c’est quand même un 3B merde… il perd pied et s’effondre, 11-7 ; 11-4.
21h16. Yo entre en scène. Problème de chauffe également, il laisse passer le 1er jeu, il joue trop court. On lui donne un petit mot d’encouragement à la pause : « Tape dans l’fond, j’suis pas ta mère… ». Ça va tout de suite mieux, il prend les 2 suivants avant de craquer dans le 4ème. Une belle bataille pour le gain du match qu’il remporte dans la douleur, 3 jeux à 2. Un match partout, rien n’est perdu, bien que le plan de Flo commence à sentir le moisi.
22h13. Les gars ayant confiance en moi, persuadés que la tournée serait pour moi, c’est sans crainte que j’entre sur le court face à un gosse de 25 ans et 30 kilos que moins que moi, en pleine force de l’âge… 2 ou 3 volées nickées, quelques amorties raz de tin, aucune chance mais uniquement le métier et l’expérience m’amène tranquillement à 10-5 et 5 balles de jeu pour moi dans le premier. Un pas en arrière pour gérer tout ça… 12-10 pour lui. A ben merde alors ! Dans le second, je sauve une balle de jeu, j’ai une balle de jeu, je sauve une balle de jeu, je perds le jeu… 14-12. A ben re-merde alors !
3ème jeu, cette fois c’est pour moi. Je suis cuit, j’ai mal partout, fais chier la jeunesse… 11-8. Perdu 3-0. J’ai rempli la mission commandée par le Flo, mais que de regrets et merde quand même.
22h53. Pas grave, M. Propre va nous ramener le point du nul perdant, sauf s’il gagne 4-0 alors ce sera le nul gagnant ! La bataille s’engage, l’adversaire ne lâche rien et ramène tout. Phil ne trouve pas de solution, ses coups ne rentrent pas. 6-11. Le 2ème est un peu mieux mais Phil ne trouve toujours pas la solution, 8-11. Dans le 3ème il court après le score, 1-4 ; 4-6 ; 5-7, passe devant, bénéficie de 2 balles de jeu.  On sent le nul revenir, mais c’est finalement Phil qui repart et lâche le match 10-12.

23h19. Phil raque le kikipaiesoncoup, j’ai bien fait de me bouger le fion… WhatsApp est en perte de vitesse, Center7 aussi. Merde on a oublié la photo pour captain Yoda. En même temps vu le nombre de supporters qui ont suivi les résumés est-ce qu’il la mérite ?… Allez pour le Nico qui n’a pas WhatsApp on va la faire quand même.
3 points de perdu, les play-offs qui n’ont jamais été tout près s’éloignent un peu plus, comme notre jeunesse. La bière était bonne, la bouffe aussi. Pour ceux qui n’aime pas la mousse au chocolat, y a de la crème brûlée… Suffisait de demander.

01h17. On lève le camp, on redépose le Yo dans ses toilettes et chacun chez soi… La prochaine fois on sera meilleurs !

Loïc